ASSOCIATION SPORTIVE VOUNEUILLOISE : site officiel du club de foot de VOUNEUIL SUR VIENNE - footeo

Foot - Bleus : Yanga-Mbiwa, «une suite logique»

25 mai 2012 - 06:15

Surprise de la pré-liste des 26 joueurs retenus par Laurent Blanc pour l'Euro, Mapou Yanga-Mbiwa ne doit pas sa pré-convocation au hasard. René Girard, Rolland Courbis et Erick Mombaerts jugent son ascension.

 

«Un vrai défenseur dans l'âme»

A 23 ans, Mapou Yanga-Mbiwa va  découvrir le groupe France ce jeudi, treize jours avant le grand départ pour Donetsk. «Il le mérite», lancent en choeur son entraîneur et son président à Montpellier René Girard et Louis Nicollin. «C'est une suite logique», estime le sélectionneur des Espoirs Erick Mombaerts, tandis que Rolland Courbis, l'entraîneur qui l'a lancé, affirme qu'un tel plan de carrière avait été «discuté» avec Michel Mézy et Pascal Baills dès ses débuts chez les pros en 2007-2008. Laurent Blanc ayant l'intention de doubler chaque poste, le défenseur né à Bangui, en République centrafricaine, sera vraisemblablement du grand voyage à l'Euro. Que peut-il apporter aux Bleus ? «C'est un vrai défenseur dans l'âme, dur sur l'homme et qui va vite», souligne Girard. «Il est très fort dans les duels. Il s'est construit autour de ce point fort», complète Mombaerts.

Depuis deux ans, le sélectionneur des Bleuets a régulièrement échangé avec le staff des A au sujet de Yanga-Mbiwa. Cette saison, il l'a vu «franchir un vrai palier» dans l'Hérault. Grâce notamment à la présence d'Hilton, estime le technicien. Si les qualités physiques de Yanga-Mbiwa sont incontestables, sa technique a rarement été présentée comme l'un de ses points forts. «Il s'est amélioré dans la relance et dans le placement», souligne néanmoins Mombaerts. Il lui reste juste «à progresser sur certaines fautes inutiles dues à son impatience, à son envie d'avoir le ballon», reprend Courbis.

Un joueur «discret», mais «pas solitaire»

Courbis : «C'est quelqu'un de très jovial et de très motivant pour un entraîneur. On a envie de l'entraîner».Yanga-Mbiwa sera d'abord jugé sur sa faculté d'intégration. Le défenseur va se greffer à un groupe qu'il ne connaît pas. Une situation pas forcément évidente pour un joueur «agréable, mais réservé». «Le foot, il y a en a beaucoup qui le jouent avec la langue, et d'autres qui le jouent avec les pieds», coupe René Girard. S'il s'est plus souvent appuyé sur lui comme «un leader de compétition» que comme un relais dans le vestiaire, Mombaerts abonde dans le sens de l'entraîneur du MHSC. Parce que son intégration chez les Espoirs n'avait posé «aucun souci», le sélectionneur des Bleuets ne voit pas pourquoi il n'en serait pas de même chez les A. «C'est un garçon discret,  mais pas solitaire», appuie-t-il encore. Courbis confirme : «C'est quelqu'un de très jovial et de très motivant pour un entraîneur. On a envie de l'entraîner».

Courbis le voit s'imposer... à gauche

Avant de s'installer dans l'axe ces deux dernières saisons, Yanga-Mbiwa a successivement évolué à gauche et à droite. Courbis justifie son choix de l'époque par la jeunesse de son ancien poulain. «On savait qu'il jouerait dans l'axe, mais à 17-18 ans, c'était un peu tôt». Le technicien juge aujourd'hui cette polyvalence comme un atout. «Il connaît les particularités de tous les postes défensifs». Au point de l'imaginer s'imposer comme un titulaire... dans le couloir gauche pendant l'Euro. 

«Avec l'absence d'Abidal, je ne le vois pas comme le 23e, explique-t-il. Dans cette liste, il y a des arrières gauches qui passent plus de temps devant que derrière. Dans une organisation à quatre défenseurs, il faut deux centraux, un latéral qui monte et l'autre qui compense. Sinon, je plains Lloris. Par sa relance, ses dribbles chaloupés de l'intérieur, ses passes en oblique du pied droit, il me rappelle Manuel Amoros qui était également un droitier qui jouait à gauche. Si Laurent (Blanc) l'essaye à gauche aux entraînements, je le vois bien créer la surprise.» Moins emballé par cette hypothèse, Mombaerts estime que «ça ne serait pas lui rendre service». Et s'il s'abstient de s'aventurer sur les chances de Yanga-Mbiwa de chambouler la hiérarchie - «parce que c'est à Laurent Blanc d'en parler» -, le sélectionneur des Espoirs rappelle que s'il figure dans cette pré-liste, c'est qu'il «a les qualités pour».

Commentaires

[Sujet supprimé] plus de 2 ans
Championnat plus de 4 ans
Championnat plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
Championnat plus de 4 ans
Championnat plus de 4 ans
coupe plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
bruno poidevin a répondu au sujet COUPE plus de 4 ans
COUPE et coupe plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
championnat plus de 5 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Arbitre
  • 10 Joueurs
  • 4 Supporters

Aucun événement