ASSOCIATION SPORTIVE VOUNEUILLOISE : site officiel du club de foot de VOUNEUIL SUR VIENNE - footeo

Une victoire de prestige

15 novembre 2012 - 17:46

Menés à la demi-heure de jeu, les Bleus sont finalement parvenus à battre l'Italie (2-1), mercredi soir, en amical à Parme. Valbuena et Gomis ont marqué.

 

Lorsque ça compte pour du beurre, l'Italie n'est pas une source fiable pour savoir précisément où l'on en est. La Nazionale a subi mercredi soir sa cinquième défaite (1-2) consécutive en amical. Mais de Madrid à Parme, les joueurs de Didier Deschamps ont obtenu la confirmation qu'ils se trouvaient sur la bonne voie. Un mois après leur exploit face aux champions d'Europe (1-1), les Bleus se sont offert le scalp de leur dauphin. Une performance loin d'être anodine. Ce n'est que la troisième fois de son histoire que l'équipe de France parvient à s'imposer en terre transalpine. La dernière fois, c'était au mois de février 1994. Mathieu Valbuena n'avait même pas 10 ans. Comme en Espagne, le milieu de terrain marseillais a contribué à remettre les Bleus dans le sens de la marche. Et de quelle manière.
Dans l'ensemble, ils ont géré la situation à la faveur d'un bon pressing, d'une meilleure maîtrise et d'une abnégation à toute épreuve.La continuité souhaitée par Didier Deschamps a trouvé un prolongement dans son onze de départ. A l'exception de Cabaye forfait, et remplacé par Capoue, le sélectionneur des Bleus a aligné le même onze que celui qui avait terminé le match à Madrid. Si les Bleus ont d'abord paru empruntés, à l'image de Capoue, ils ont ensuite pris la mesure de leur adversaire. Cela ne les a pas empêchés de souffrir en fin de match lorsque Balotelli et ses équipiers ont poussé (78e, 80e, 83e, 85e, 88e). Mais dans l'ensemble, ils ont géré la situation à la faveur d'un bon pressing, d'une meilleure maîtrise et d'une abnégation à toute épreuve. Les Bleus ont été habités par le même refus de la défaite qu'à Madrid, et la même capacité de réaction. Après avoir déposé Verratti et Bazargli, Mathieu Valbuena n'a mis que deux minutes pour répondre à l'ouverture du score d'El Shaarawi (35e) d'une sublime frappe enroulée dans la lucarne de Sirigu (37e).

Coaching gagnant de Deschamps

A l'exception de ces deux buts et d'une frappe de Balotelli sur la transversale de Lloris (10e), les occasions franches ont été trop rares pour permettre aux spectateurs de vibrer autant qu'il y a un mois. La valse des changements dans les deux camps n'a pas contribué à rectifier immédiatement le tir. Mais elle a tout de même souri aux Bleus. Sur son premier ballon, Gomis a donné un avantage définitif aux Tricolores (67e) sur une action initiée par Ménez, entré en jeu trois minutes auparavant. Coaching gagnant de Didier Deschamps donc, mais il a tout de même fallu la vigilance de Lloris et de Sakho pour préserver ce score. Si la fin de match a permis à Yoann Gourcuff d'effectuer son retour en équipe de France et à Benoît Trémoulinas de fêter sa première sélection, l'essentiel est ailleurs. Pour leur dernier match de l'année, les Bleus se sont offert un nouvel adversaire de prestige après l'Angleterre (2-1), le Brésil (1-0) et l'Allemagne ces 24 derniers mois. Ils restent surtout dans la continuité de ce qu'ils avaient produit en Espagne le mois dernier.

Commentaires

[Sujet supprimé] plus de 2 ans
Championnat plus de 4 ans
Championnat plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
Championnat plus de 4 ans
Championnat plus de 4 ans
coupe plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
bruno poidevin a répondu au sujet COUPE plus de 4 ans
COUPE et coupe plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
championnat plus de 4 ans
championnat plus de 5 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Arbitre
  • 10 Joueurs
  • 4 Supporters

Aucun événement